Web télé associative, participative, d’éducation populaire

Accueil > Environnement > Pêche de l’étang du Pesqué

Pêche de l’étang du Pesqué

Pêche de l’étang du Pesqué

- vendredi 7 mars 2014, par Gilles Dréanic

Chaque automne la population du village de Perchède dans le Gers participe à la traditionnelle pêche de l’Etang du Pesqué. Ce lieu est souvent cité en exemple dans le cadre de la gestion des zones humides. Sentier pédagogique, écofête en juillet, accueil de la transhumance complètent les animations de ce petit village du Bas Armagnac. Durée : 15mn.

Depuis la création de l’étang de Perchède par les moines cisterciens au XIIème siècle, il est une tradition qui se perpétue : offrir à la population le fruit du frayage des poissons. Autrefois, c’était pour le carême des chrétiens et ils nourrissaient les croyants durant cette période de manger maigre. Aujourd’hui, cette tradition de partage est toujours vivante : 500 g de poisson sont données à chaque habitant et le produit de la vente du reste alimente les caisses de l’animation et des fêtes locales. « Il y a encore 30 ans » nous confiait un ancien, « on restait 3 jours à l’étang. On dormait sur place, la pêche était très artisanale, on creusait des trous pour mettre les poissons et surtout on faisait la fête ». Aujourd’hui, cet esprit convivial est resté comme en témoigne la table réunissant les 40 bénévoles autour des écrevisses de Louisiane « au whisky » et autres sandres pêchés le matin.

Mais la société évolue et dans l’esprit d’Ecofête qui l’anime, le maire Alain Marin, s’enthousiasme : « nous respectons les consignes de la loi : nous vidons lentement, afin que le débit de notre rivière, la saule, ne soit pas augmenté de plus de 25%, nous nettoyons minutieusement la pêcherie sous l’étang de sorte qu’aucune écrevisse américaine, cette espèce nuisible, ne parte s’installer ailleurs, nous laissons l’étang sécher plus d’un mois. »

La cistude

La pêche de cette année a été décevante, comme, mais le sourire revenait sur les lèvres des pêcheurs et visiteurs : 3 cistudes d’Europe, la tortue fétiche du Pesqué, étaient descendues. C’était la première fois et les tenir dans la main était un réel plaisir alors que d’habitude on ne peut les apercevoir que l’été, avec patience, à travers les taillis, se dorant au soleil sur une branche au dessus de l’eau. L’étang se remplira de nouveau avec les pluies d’hiver et au printemps, lorsque les cormorans seront partis, 350 kg d’alevins de tanches, gardons, black bass et sandres seront invités à proliférer… pour la prochaine pêche.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, pour éviter les spams les messages sont relus avant publication par le webmestre.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

AGENDA autogéré participatif

Un agenda autogéré des initiatives sociales et culturelles du Gers et alentours alimenté par vous pour toutes et tous..
Suite...

PARLEM TV ?

Parlem TV ? Faites-la !

Parlem TV qu’es aquò ? Une web TV associative, participative, d’éducation populaire dans le Gers... Et alors ? Parlem TV ? Faites-la !
Suite...

Sélection du jour

La ludothèque

Après une ouverture décalée suite au premier confinement, la ludothèque de Nogaro a ouvert ses portes début septembre. Qu’est-ce qu’une ludothèque ? Pourquoi une telle structure ? Comment celle de Nogaro fonctionne-t-elle ? Quels ajustements ont lieux avec la crise sanitaire (...)
Suite...

Actualités :

  • Émission citoyenne : « La vie Associative »

    Mardi 13 octobre2020, Parlem TV a consacré une émission en direct sur son site Internet à la « vie associative ». Voici la version remixée et avec générique.
    Suite...
  • Papi au chai

    Le réalisateur de ce court documentaire a enregistré sur un magnétophone la visite du chai avec son grand-père à Tarsac en 1982. 37 après il met cette enregistrement en (...)
    Suite...
  • Lekukoa, le relais paysan

    En raison de la pandémie de Covid-19, la plupart des marchés sont interdits. Face à cette crise, l’association des Producteurs Fermiers du Pays Basque, l’association Biharko Lurraren Elkartea, Euskal (...)
    Suite...
  • La Ruche, les arts au collège

    Le collège Val d’Adour de Riscle organisait le tout premier vernissage de son nouveau projet culturel "La Ruche, le jeudi 5 mars 2020.
    Suite...
  • Traverser le désert

    En 2006, le Maroc organise la chasse aux migrants. Les voyageurs sont refoulés dans des conditions indignes. Marqué à jamais par cet événement, Roméo Ntamag a fait du soutien aux migrants en transit (...)
    Suite...

Communiqués :

| | | SPIP