Web télé associative, participative, d’éducation populaire

Accueil > Art & culture > DOC non STOP, 5° édition

DOC non STOP, 5° édition

- mardi 3 avril 2018, par Parlem TV

Le 4, 5 et 6 avril 2018 la Cumav 65 et le cinéma le Lalano présentent la 5ème édition de DOC non STOP à Lalanne-Trie.

Veuillez trouver ci-dessous le programme de Doc non Stop qui va nous permettre mercredi, jeudi et vendredi prochains de réaliser avec vous un parcours cinématographique aux différentes échelles de formation et d’aboutissement dans des cadres spécifiques : Lycées, université, association d’éducation populaire, école de journalisme… Ce panel sera complété en soirées par une approche du cinéma d’Alain Cavalier proposé par l’auteur de l’ouvrage « Alain Cavalier, filmeur », Amanda Roblès.

Nous vous invitons nombreux tant en journées qu ‘en soirées à nourrir ces projections des échanges qui suivront.

L’infidèle fidélité au réel

…La limite entre fiction et documentaire est moins évidente qu’il n’y paraît. Le documentaire est loin de n’être qu’un reflet symétrique de la réalité. En enregistrant le réel, le cinéaste opère une sélection, il laisse dans l’ombre (le hors-champ) toute une part de la réalité. Il procède à un choix de personnages (en fonction de ses intentions et d’un équilibre narratif), d’axes de caméra, de découpes au montage, etc. Ce qui pousserait à penser que par principe, nous ne pouvons pas considérer comme réelle une scène que l’on voit en images et qu’un documentaire serait inévitablement une fiction. « En réduisant une action à deux ou trois heures, explique Frederick Wiseman, on élimine tout le fardeau de l’ennui (…). Par exemple, quand j’ai tourné Hospital, il y avait des jours où il ne se passait rigoureusement rien, et puis, tout à coup, se présentaient toutes sortes d’événements (…). Finalement, le film montre plus ces événements-là que la longue période où il ne se passe rien…

Il y a toujours distorsion, le film documentaire reste une fiction du réel, l’infidélité est inévitable. Inversement, si la fiction repose sur des éléments inventés elle se fonde sur des événements réels et poursuit le même objectif, raconter la condition humaine avec les moyens du cinéma.

…Aucun critère utilisé pour distinguer la fiction du documentaire ne tient, pas même celui du non-récit (la construction du sens passe par une narration même minimale), et pas davantage le critère de l’absence ou présence de l’acteur (les personnages du réel jouent un rôle et les acteurs puisent dans leur expérience personnelle de quoi faire vivre un personnage).

Il existe d’abord un art, le cinéma, qui mêle réalité et imaginaire, et rend caduque et inefficiente la distinction entre documentaire et fiction. Le « documentariste » serait d’abord « cinéaste », créateur de cinéma au lieu de fabricant de documentaires, et ses films relèveraient du champ artistique, et non du champ journalistique. C’est ainsi que peut se comprendre le propos d’Agnès Varda dans son film Murs-Murs, qui évoque avec poésie le mouvement incessant qu’elle provoque entre réalité et imaginaire :

« je voudrais traquer la réalité jusqu’à ce qu’elle devienne imaginaire, reprendre l’imaginaire et me servir de la réalité, faire de la réalité, revenir à l’imaginaire. » (Murs-murs, Real. Agnès Varda, 1980)…

- Yann Kilbnorne-

Horaires & Intervenants

Mercredi 13h30/17h 17h30/19h30

ENSAV (Ecole Nationale Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse)
Lycée Professionnel Agricole de Mirande
Lycée Professionnel Agricole de Riscle

20h45/23h

Carte blanche à Amanda Robles : Cavalier express huit films courts d’Alain Cavalier

Jeudi 11h30/12h30 14h/17H 17h30/19h30

ENSAV (Ecole Nationale Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse)
Lycée PMF Vic en Bigorre
Lycée Jean Monnet Vic en Bigorre
Parlem TV

20h45/23h

Carte blanche à Amanda Robles : IRÈNE d’Alain Cavalier

Vendredi 10h30/12h30 14h/17H 17h30/19h30

Lycée PMF Vic en Bigorre
Lycée Jean Monnet Vic en Bigorre
Parlem TV


Vos commentaires

modération a priori

Attention, pour éviter les spams les messages sont relus avant publication par le webmestre.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

AGENDA autogéré participatif

Un agenda autogéré des initiatives sociales et culturelles du Gers et alentours alimenté par vous pour toutes et tous..
Suite...

PARLEM TV ?

Passeurs d’Images 2019, chronique en mots et photos...

C’est parti pour Passeurs d’Images 2019 avec une 1ère réunion de l’atelier le 13 mars à 14h à Parlem TV et la projection du film Tomboy, avec débat, le jeudi 28 mars à 20h30 au cinéma de Nogaro.
Suite...

Sélection du jour

Romann : Beauty’s Omnipresence

Romann Sadoch, étudiant en Terminale L au lycée de Nogaro, nous présente son recueil de poésie, Beauty’s Omnipresence.
Suite...

Actualités :

  • Vincent LAHOUZE, prix jeune mousquetaire 2019

    Le jury présidé par Bernard Thomasson a remis le prix Jeune Mousquetaire pour un premier roman à Vincent LAHOUZE pour "Rubiel e(s)t moi", édition Michel Lafon. Le jury présidé par Bernard Thomasson a (...)
    Suite...
  • Réalité des camps

    Témoignage de Renée Sarrelabout, engagée dans la résistance au nazisme et rescapée des camps de concentration. Ce documentaire a été réalisé en classe de 1ère L dans le cadre de la spécialisation cinéma (...)
    Suite...
  • Je fais du théâtre amateur

    A l’occasion du Festival de théâtre amateur à Nogaro organisé par le Centre social et Culturel le CLAN, ce documentaire part à la rencontre de comédiens et comédiennes, de différentes compagnies, (...)
    Suite...
  • LE PALAIS DES GILETS JAUNES

    Jeudi 13 décembre 2018 Montauban (82), depuis plusieurs semaines des "gilets jaunes" occupent le rond-point d’Aussonne. Jean Blaquière et Gabriel Muraille, réalisateurs de ce documentaire, les ont (...)
    Suite...
  • Au coeur des restos de Nogaro

    La réalisatrice nous propose, à travers ce documentaire, de pousser les portes des restos du coeur de Nogaro, pour aller à la rencontre des bénévoles, découvrir leur rôle, leur (...)
    Suite...

Communiqués :

| | SPIP