Web télé associative, participative, d’éducation populaire

Accueil > Vivre > L’amour vache

L’amour vache

- mardi 23 septembre 2014, par Invité-e-s de Parlem TV

Un agriculteur se suicide tous les deux jours en France.

Isolement, difficultés financières, spéculation boursière, précarité font de cette profession l’une des catégories socio-professionnelles la plus touchée par un mal-être lié au travail, comme en témoigne un rapport publié en octobre 2013 par l’I.N.V.S. [1].
Le milieu agricole est un monde à part, un univers où les tabous règnent. Dans ce monde fait de silence nous sommes allées recueillir la parole de ceux qui donnent leur vie à leur terre ou à leur bêtes.

Au cœur du Gers, nous avons suivi le travail quotidien de Martine et Gérard Caperan, éleveurs, et de leur fils.

Un témoignage pour comprendre le mal-être du monde agricole réalisé par Elsa Mourgues et Gwladys Bonnassie lors de leur dernière année d’étude à l’E.J.T. en novembre 2013 ( École de Journalisme de Toulouse ).

Vos commentaires

  • Le 26 septembre 2014 à 18:57, par Christian moretto En réponse à : L’amour vache

    Et si nous boycottions la FNSEA

    Les dirigeants de Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles sont clairement sortis du bois en défendant la culture des OGM et des plantes mutées avec l’appui de l’association générale des producteurs de maïs. Il est vrai que le président de la FNSEA est un agri-manager qui, à mon sens, n’a rien à voir avec un paysan dont la noblesse du métier est de nourrir les êtres vivants en étant à l’écoute de son environnement, de sa terre. Xavier Beulin a même soutenu la proposition de loi du sénateur Christian Demuynck (UMP) en voulant transposer un règlement européen sur la protection des obtentions végétales. Cette transposition obligerait les agriculteurs qui veulent ressemer une partie de leur récolte, à verser des royalties aux firmes semencières.
    De plus les dirigeants de ce syndicat agricole n’acceptent pas la proposition de la Ministre de l’Ecologie d’interdire l’épandage à moins de 200 mètres des écoles des produits nocifs comme les pesticides. A croire que la FNSEA possède des actions chez les plus grandes firmes qui fabriquent et commercialisent des produits extrêmement toxiques pour les humains, les abeilles, les oiseaux, les animaux…
    Stoppons le massacre !
    Je propose aux consommatrices et consommateurs de boycotter les productions agricoles des dirigeants et adhérents de la FNSEA. A Toulouse la boutique Le Recantou est issue du regroupement de paysans respectueux du monde vivant. Pour identifier les producteurs de la Confédération Paysanne s’identifient sur les marchés de plein vent, dans les boutiques spécialisées, comme le font les maraîchers et agriculteurs en agrobiologie.
    En tant que consommateurs, nous avons le pouvoir de changer la donne en refusant d’acheter des aliments bourrés de pesticides, donc de poisons, en faisant notre part du colibri comme le raconte Pierre Rabhi. Je ne veux pas être le complice de la mort des abeilles et de la biodiversité.

    Christian Moretto co-auteur avec Jacques Dandelot de « Comment nous résistons à Monsanto » aux éditions Le Vent se Lève 06 76 90 66 09

Ecrire un commentaire, laisser un message ?

modération a priori

Attention, pour éviter les spams les messages sont relus avant publication par le webmestre.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Participez à l’aventure Passeurs d’images !

Vous avez entre 12 et 14 ans ou vous êtes retraité.e, nous vous proposons de septembre à novembre de vous initier au cinéma, d’écrire un scénario collectivement et de tourner un court-métrage. C’est gratuit. Un film qui sera diffusé au cinéma de Nogaro. Toutes les infos ici (explication, planning, but...) et un formulaire (...)
Suite...

Sélection du jour

Résidence culturelle en Bas Armagnac

Du 23 avril au 15 juin 2018, le territoire de la CCBA accueillait Lucie Boulay, de la Compagnie Le Grand Raymond, de Toulouse, en résidence autour des arts du cirque.
Suite...

Actualités :

  • Ecofête de Perchède 2018

    Cette 8éme édition de l’écofête à Perchède (Gers) était organisée par la toute nouvelle association PIMAO.
    Suite...
  • Ballade(S) Funambule(S)

    Le 15 juin 2018 se clôturait la résidence artistique de Lucie Boulay (Cie Le Grand Raymond) sur le territoire de la Communauté de communes du Bas-Armagnac par une grande funambulation autour et (...)
    Suite...
  • Le mouvement des foyers ruraux

    La Fédération des Foyers Ruraux du Gers et le Foyer Rural de Margouët-Meymes se sont inscrits dans le projet TOTAL FESTUM 2018 et ont organisé une journée de "Rencontres Gasconnes à Margouët". (...)
    Suite...
  • Des actions contre le gaspillage alimentaire

    Ce film de Parlem TV, à l’initiative d’élu.e.s du CDJ32, présente les actions menées contre le gaspillage alimentaire dans les cantines des collège gersois impulsées et aidées par le conseil (...)
    Suite...
  • Emmanuelle FAVIER, Prix jeune mousquetaire 2018

    Emmanuelle FAVIER est la lauréate du Prix jeune mousquetaire 2018 pour son roman "Le Courage qu’il faut aux rivières" (Albin Michel).
    Suite...

Communiqués :

| | | SPIP